Haut de page

HAUT COMITÉ POUR LE LOGEMENT
DES PERSONNES DÉFAVORISÉES
 

Histoire

La Création du Haut Comité : une demande de l’Abbé PIERRE à Pierre BEREGOVOY

Le 14 juillet 1992 paraissait au Journal Officiel un décret élevant l’Abbé PIERRE à la dignité de Grand Officier de la Légion d’Honneur. Le jour même, l’Abbé Pierre adressait un courrier au Premier Ministre, Pierre BEREGOVOY. Après s’être étonné de cette promotion qui ne lui avait pas été annoncée, il évoquait les dizaines de familles sans logement, réfugiées dans les églises, traquées par la police tandis que des locaux habitables étaient laissés vacants. Il demandait que l’Etat applique les « attributions d’office », c’est à dire la réquisition : « l’honneur exige que les plus souffrants soient servis les premiers ». En conséquence il informait le Premier Ministre qu’il ne pourrait accepter sa nouvelle distinction que lorsque les « attributions d’office » auraient permis de reloger les familles. Dans cette attente, il renonçait même à porter les distinctions antérieurement reçues.

Dans les jours qui suivirent, l’Abbé PIERRE fut reçu par Pierre BEREGOVOY auprès de qui il formula deux demandes :

  1. que le manque de logements soit déclaré « catastrophe nationale », avec toutes les conséquences administratives que cela comporterait,
  2. que soit institué un « Haut Comité pour le Logement des Personnes Défavorisées ».

Sur le premier point, le Premier Ministre fit valoir un certain nombre d’objections, liées notamment à la décentralisation et aux pouvoirs des collectivités locales. En revanche le 2e point fut accepté sans difficulté et mis en œuvre très rapidement. Le décret constitutif fut signé le 22 décembre 1992 par François MITTERRAND et le premier décret de nomination le lendemain 23 décembre.

Des réquisitions seront opérées par l’Etat en 1994 - 1995 à la demande de Jacques CHIRAC, maire de Paris, puis une deuxième vague de réquisition sera engagée en 2001 par Marie-Noëlle LIENEMANN, Secrétaire d’Etat au logement.

Après la création du Haut Comité, l’Abbé Pierre consentit à porter à nouveau ses anciennes distinctions. Il fallut cependant attendre avril 2001 pour qu’il accepte de se voir remettre par Jacques CHIRAC l’insigne de Grand Officier (il sera promu en juin 2005 à la dignité de Grand Croix, la plus élevée dans l’ordre de la Légion d’honneur). L’Abbé PIERRE est invité par le Président de la République à chaque remise annuelle du rapport du Haut Comité et il y participe avec beaucoup d’attention.

Le premier Président du Haut Comité, nommé par François MITTERRAND, fut Louis BESSON, ancien Ministre du Logement, père de la loi du 31 mai 1990 relative au droit au logement. Sa nomination témoignait de l’importance reconnue au Haut Comité.

En août 1997, Louis BESSON ayant été à nouveau appelé au Gouvernement comme Secrétaire d’Etat au Logement, Jacques CHIRAC nommait pour lui succéder Xavier EMMANUELLI, ancien Secrétaire d’Etat à l’Action Humanitaire, Président du Samu Social de Paris et du Samu Social International et co-fondateur de Médecins sans Frontières. D’abord en octobre 2003 puis en octobre 2008 et ensuite en février 2014 son mandat à la tête du Haut Comité a été renouvelé par le Président de la République.

En Août 2015, Marie-Arlette Carlotti, ancienne ministre, députée de Marseille devient Présidente du HCLPD. Elle est renouvelée en mars 2017.

 
 
Site mis à jour le 17 septembre 2018 | Plan du site | Mentions légales | Contactez-nous | Authentification