Haut de page

HAUT COMITÉ POUR LE LOGEMENT
DES PERSONNES DÉFAVORISÉES
 

Jeudi 4 février 2016 le Défenseur des droits a publié son bilan annuel d’activité dans lequel il recense les entorses à la notion d’égalité en France.

publié le 8 février 2016 (modifié le 9 février 2016)

En 2015 il a été saisi sur 79 592 cas soit une augmentation de 8,3% par rapport à l’année précédente. La majorité de ces réclamations concerne le service public et l’accès au droit et 42
d’entre elles sont directement liées à l’état d’urgence, sur la période comprise entre le 26 novembre et le 31 décembre 2015.

Dans son rapport, le Défenseur des droits s’alarme entre autre « de la grave insuffisance de l’accompagnement social, sanitaire et scolaire, pourtant prévu par la circulaire interministérielle du 26 août 2012 et de solutions pérennes d’hébergement ».

Il dénonce la faille de l’Etat sur la question de l’hébergement d’urgence, en particulier depuis l’afflux migratoire sans précédent de l’année dernière et « s’inquiète des centaines de dossiers qui, bien que reconnus prioritaires au titre du droit au logement opposable (Dalo) n’ont reçu aucune proposition de logementsocial ».

Le Défenseur des droits réclame la mise en œuvre effective du droit au logement opposable pour les 60 000 ménages reconnus prioritaires au titre du Dalo qui attendent toujours un logement.

Lire l’intégralité du rapport
Lire la partie "Accès au logement et Dalo"

 
 
Site mis à jour le 17 septembre 2018 | Plan du site | Mentions légales | Contactez-nous | Authentification