Haut de page

HAUT COMITÉ POUR LE LOGEMENT
DES PERSONNES DÉFAVORISÉES
 

Le 15 janvier 2015 la Fédération Nationale d’Accueil et de Réinsertion Sociale (FNARS) a présenté son pact « Sortir de l’urgence »

publié le 26 janvier 2015

Dans ce document la FNARS dénonce l’échec des politiques mises en œuvre pour l’accompagnement, l’insertion et l’accès au logement des personnes sans abris ainsi que le choix fait par l’Etat de privilégier la mise à l’abri au détriment de l’accompagnement social et de l’accès au logement.

La FNARS constate :
-  une augmentation de 50% sur les 10 dernières années du nombre de sans domiciles
-  que ce sont 3,5 millions de personnes mal logées et 55 000 ménages reconnus au titre du Dalo qui ne sont pas relogés
-  depuis 2012, une augmentation de 10 à 15% des demandes d’hébergement faites au 115 chaque année

Elle demande :
La fin d’une gestion saisonnière et « au thermomètre » de la grande exclusion par le développement de solutions d’habitat pérennes.

Un objectif qui implique à court terme :

-  La mise en place dès janvier 2015 de comités départementaux pilotés par les préfets, chargés de mettre en œuvre des plans de sortie de l’urgence
-  La mise en place d’une commission nationale en charge du suivi et de la mise en œuvre de la sortie de l’urgence

Ses engagements :

1* Mobiliser des solutions de sorties dignes et durables qui passeraient par :
- une offre accessible, immédiate et inconditionnelle
- une offre qui respecte la dignité des personnes
- une offre adaptée à l’accueil des familles avec enfants
- une offre qui priorise l’insertion des personnes et la continuité de l’accompagnement

2* Adopter une loi de programmation d’hébergements et de logements très sociaux qui prévoirait :
- la production avant la fin du quinquennat de 150 000 logements locatifs sociaux dont 60 000 très sociaux
- 50 000 logements à vocation sociale dans le parc privé
- la programmation de 20 000 places Centres d’Accueil pour Demandeurs d’Asile

3* Accéder et se maintenir dans le logement grâce à :
-  une véritable garantie universelle des loyers
-  une politique de prévention des expulsions locatives plus dynamique

4* Créer un droit à l’accompagnement social mis en œuvre par :
- le renforcement des moyens d’accueil
- la sécurisation de l’accès au logement
- la coordination des différentes formes d’accompagnement
- la possibilité pour toute personne concernée de bénéficier d’un accompagnement continu pour prévenir et éviter les ruptures de parcours.

 
 
Site mis à jour le 29 novembre 2018 | Plan du site | Mentions légales | Contactez-nous | Authentification